Thérapie de couple et Psychologue Paris 5 eme

 

Thérapie de couple

La thérapie de couple se pratique de plus en plus de façon décomplexée.

C’est une démarche qui répond au désir de soulager une souffrance. Le couple tout comme une personne en difficulté, en détresse, peut demander de l’aide. Bien évidemment, le thérapeute de couple n’est ni un avocat, ni un magistrat et donc il ne fait ni d’arbitrage, ni de jugement.

En période de crise, de conflit ou de difficultés conjugales répétées, une consultation de couple peut permettre de faire un point pour être plus en accord avec vous-même dans votre relation. L’entretien est interactif. L’intervention de votre psychologue vise à faciliter l’élaboration des besoins de chacun dans un climat de confiance et d’écoute mutuelle. L’approche thérapeutique permet de réfléchir ensemble sur les points qui posent question, les incompréhensions et comment leurs donner suite.

La Thérapie de couple, qu’est-ce que c’est ?

La thérapie de couple que je vous propose est basée sur la communication non violente.

La communication non violente (CNV) a été créé dans les années 60 par Marshall Rosenberg docteur en psychologie clinique, disciple puis collaborateur de Carl Rogers, la communication non-violente ou CNV repose sur une pratique du langage qui nous invite à reconsidérer la façon dont nous nous exprimons, et dont nous entendons les autres, même dans des conditions éprouvantes.
La CNV est destinée à établir entre les personnes, des relations bienveillantes en elles-mêmes et avec les autres, permet de communiquer avec l’autre dans un respect mutuel.

Cette forme de communication, concerne toute personne ayant envie de vivre des relations saines et bienveillantes avec son entourage.

Elle peut soutenir dans leurs tâches d’éducation des parents, enseignants, éducateurs, … mais aussi apporter l’équilibre dans la relation de couple ou la famille.

Très concrète, vivante et applicable immédiatement, elle nous fait explorer comment transmettre nos messages dans le respect de chacun.

Cette approche de la communication est fondamentalement bienveillante. Elle nous met en contact avec notre authenticité, nous responsabilise dans la relation et nous donne, entre autre, les moyens :

– de pratiquer l’auto-empathie
– d’être mieux présent à soi, à l’autre,
– d’entendre la colère de l’autre
– de développer l’estime de soi
– de poser un « non » et aussi d’entendre un « non »
– de contribuer à son bien-être et à celui des autres


Comment ?

Par la connaissance et l’accueil des sentiments et besoins de chacun, mis en lumière par une qualité de nous exprimer avec respect et attention.

La communication non violente (CNV) vise à créer une relation fondée sur l’empathie, la compassion, la coopération et le respect de soi et des autres.

Il s’agit d’un outil de communication qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes. Cette pratique permet également d’être en meilleure relation avec soi-même, de mieux comprendre ses besoins profonds et de prendre en charge, de manière autonome et responsable, les divers aspects de sa propre vie. Il ne s’agit donc pas d’une thérapie, mais elle peut avoir des retombées thérapeutiques intéressantes.

Que ce soit dans les différents domaines de la vie - affectif, social, professionnel - nous pouvons avoir une propension à juger, blâmer ou critiquer, qui sont des attitudes très usuelles et faciles : c’est le langage que nous avons appris.
Ce langage nous conduit bien souvent :

-à considérer l’autre comme responsable de notre mécontentement ou de notre insatisfaction,

-à dissimuler ce qui nous habite pour préserver les apparences, nous éloignant encore un peu plus de notre propre source.

De plus, notre interlocuteur se sentant jugé, aura tendance à se réfugier dans l’autodéfense plutôt que la compréhension. Ainsi s’enclenchent la confusion, l’incompréhension, la colère vis-à-vis de notre entourage et de nous-mêmes.

 

Quels sont les objectifs d’une thérapie de couple ?

La communication non violente (CNV) aide à rechercher la satisfaction de nos besoins (ou en tous cas à les reconnaître) et à en faire autant pour ceux d’autrui.


Ainsi, en la pratiquant nous pouvons:

-Être en accord avec nous-mêmes,

-Sortir du silence,

-Acquérir un vocabulaire favorisant l’expression des sentiments et besoins.

-Développer une clarté par rapport à ce que nous vivons, à ce que nous voulons et à ce que nous disons: c’est à dire être clair et honnête déjà vis-à-vis de nous-même en identifiant correctement nos émotions, nos ressentis.

-Diminuer le stress de notre vie quotidienne,

-Nous ressourcer par rapport à des situations difficiles,

-Créer davantage d’harmonie et de sécurité dans nos relations avec les autres,

-Désamorcer et transformer l’agressivité et la colère,

-Gérer les conflits en recherchant la satisfaction de toutes les parties en cause,

-Mieux écouter et comprendre l’autre,

-Prendre position avec précision et authenticité,

-Apprendre à faire des demandes, dire « non » et à entendre un « non ».